• La péninsule ibérique à la fin de l'empire romain, et après.

    La péninsule ibérique à la fin de l'Empire et après les grandes invasions.

     

    Issus de l’archipel danois et du sud de la Scandinavie, les Vandales, après s’être installés en Poméranie, puis entre l’Oder et la Vistule, passent le Rhin en compagnie des Suèves et des Alains en 407 et envahissent la Gaule Romaine, où ils ne font que passer, en semant la mort et la désolation. Après avoir franchi les Pyrénées, dès 409, les Suèves et les Vandales Hasdings s’implantent en Galice ; les Alains s’établissent en Lusitanie et dans la région de Carthagène ; les Vandales Silings occupent la Bétique. En 416, Rome lance les Wisigoths à la reconquête de l’Espagne, le roi Wallia s’étant mis au service d’Honorius, premier empereur [romain] d’Occident. En 429 les Wisigoths chassent les Alains et les Vandales en Afrique du Nord.

    Le roi suève Remismond conquiert Coimbra et Lisbonne avant d’être repoussé en Galice par le roi wisigoth Euric (466-484). Ce dernier agrandit ainsi son royaume qui s’étendait déjà de l’Atlantique aux Alpes. En 507, le roi des Wisigoths Alaric II est battu par le roi des Francs, Clovis. Le centre du royaume wisigoth n’est plus la Gaule, mais l’Espagne. Leur capitale se déplacera de Narbonne à Barcelone, puis Mérida avec Agila (549-554) et Tolède avec Athanagild (554-567). Appelé par les rebelles de la Bétique, partisans d’Athanagild contre Agila, l’empereur byzantin Justinien envoie en Espagne des troupes qui reconquièrent le sud de la péninsule ibérique. Cette région restera en partie à l’empire byzantin jusqu’en 626.

    Le roi Léovigild, vers 585,  défit dans une grande bataille le roi des Suèves  et annexa ainsi toute la Galice suève à son royaume. En 587 son fils, le roi Reccared, abandonne l’arianisme pour le catholicisme. Enfin le roi Suintila, en 626, achève l’unité de la péninsule en conquérant les régions encore dominées par Byzance qui conserve les Baléares. Rodrigue (Rodéric), le dernier roi wisigoth d’Espagne, perd son royaume en 711. Appelés à l’aide par le fils de son prédécesseur, les musulmans du chef berbère Tāriq envoyés par Mūsā, l’émir du Maghreb, défont les Wisigoths à la bataille du Guadalete, ce qui les incite à entreprendre une guerre de conquête.  En quatre ans, les troupes de Mūsā se rendent maîtresses de la péninsule ibérique, à l’exception de l’extrême nord d’où partira la Reconquista chrétienne.

    « AVIT de Vienne.Un peu d'histoire romaine. »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :