• Thibault de Termes (1405-1457).

    Thibaud d’Armagnac, dit de Termes.
    Membre d’une branche cadette de la famille d’Armagnac, il combat dès 1422 en compagnie de Denis de Chailly sur la frontière du Nivernais. Il semble faire partie à l’époque d’une bande de capitaines soldés par Georges de La Trémoille, au nombre desquels on compte également Denis de Chailly, Arnaud Guilhem de Bourguignan, Poton de Bourguignan, Galobie de Pannassac, Bertrand de Toujouze et Jean d’Aulon, tous capitaines du Sud-Ouest arrachés à la clientèle du comte d’Armagnac, probablement par les Albret, demi-frères de La Trémoille. Thibaud de Termes s’empare de Mailly-le-Châtel en octobre 1426, puis d’Entrains. En 1428, il évacue Mailly-le-Châtel trois jours après la prise de pouvoir de La Trémoille, apparemment pour prêter main-forte au nouveau chambellan contre Arthur de Richemont. Il est présent à Orléans dès le début du siège. Le 7 novembre 1428, il reçoit 600 livres pour payer ses hommes, mais en décembre il ne touche plus que 29 écus – soit 58 livres – comme capitaine de huit hommes d’armes et neuf archers : sa compagnie aurait-elle donc perdu quatre-vingt-treize hommes en un mois ? Une mention dans le compte de Hémon Raguier sous la date du 11 février 1429 atteste qu’il reçoit alors mission de participer à « certaine entreprise secrète touchant le bien et sûreté de la ville d’Orléans, qui était lors nouvellement avisée par aucuns autres capitaines » : il s’agit de l’interception du convoi de ravitaillement venu de Paris, qui se conclut par la funeste bataille des Harengs. Il est à Orléans lors de l’arrivée de Jeanne d’Arc et accompagne le Bâtard d’Orléans lorsque celui-ci se porte à sa rencontre. Il figure dans le conseil de guerre qui se tient le jour de l’Ascension (5 mai 1429) et participe à l’assaut contre les Tourelles. Il est ensuite signalé par le Journal du siège et la Chronique de la Pucelle parmi les membres de l’avant-garde qui affronte les Anglais à Patay. Il semble faire encore partie de l’avant-garde au cours de la campagne du sacre, puisqu’il est réputé avoir pris Saint-Florentin le 4 juillet. Il prend également part au siège de Troyes dont il est apparemment fait capitaine, quoiqu’il soit entré quelques jours plus tard à Reims avec le reste de l’armée. Nommé bailli de Chartres dès 1430, il s’empare de la ville le 13 avril 1432, assisté de Florent d’Illiers.
    Sa carrière militaire se poursuit jusqu’à la défaite définitive des Anglais en 1453. Il demeure bailli de Chartres jusqu’à sa mort en octobre 1457. Témoin au procès de réhabilitation de Jeanne d’Arc, il dit avoir environ cinquante ans : il serait donc né vers 1405.

    Texte de Olivier Bouzy, docteur en histoire et directeur adjoint du Centre Jeanne d’Arc d’Orléans.

    « Raoul "de Bourgogne" un roi du début du Xe siècle.La dernière bataille de la guerre des Gaules. »

  • Commentaires

    11
    JPL33 Profil de JPL33
    Mardi 12 Mars 2013 à 14:41

    Oui je le sais bien Anna, on a toujours une "épée de Damoclès" au-dessus de nos têtes.

    Prends soin de toi, je t'embrasse bien fort.

    10
    lelilove Profil de lelilove
    Mardi 12 Mars 2013 à 12:51

    mon ami bonjour, c est gentil de t inquieter pour moi, je fais aller , tu sais bien toi q u on n est plus jamais pareil on vit avec la peur, au mois de juin on saura pour le foie, on verra bien , prends soin de toi aussi gros bisous

    9
    Princess
    Dimanche 10 Mars 2013 à 11:34

    En fait JP, ma Maman était très vexée ce matin ! Puisqu'elle prononçait comme toi et que ce n'était pas la bonne prononciation. Elle rigolait, bien sûr.

    Mais avec ses dicos de son côté, et les miens (où, sur les noms propres, seuls ceux qui se prononcent de façon "inattendue" sont mis en phonétique), je crois qu'il n'y a plus de doute. La prononciation exacte est "La TréMOUILLE"... Tu me diras, tout le monde s'en fiche !  Mais j'aime bien fouiner dans les dictionnaires, et vérifier de temps en temps si je suis encore en état de comprendre les sigles de phonétique (je n'ai plus fait ça depuis que j'ai passé le CAPES... Tu vois, ce n'est pas d'hier !!!). Je n'ai pas de connaissances aristocratiques en Belgique (sorry...), mais si tu regardes seulement dans le Robert des noms propres, tu le trouveras. 

    Bref, tout ça pour une prononciation, alors que ton article était bien plus intéressant !!! 

    8
    JPL33 Profil de JPL33
    Dimanche 10 Mars 2013 à 10:22

    Ben je veux bien te croire Princess pour [latremuj] ce qui, en plus, correspond  au fief d'origine, La Trimouille.

    Les rares -très rares - fois où j'ai prononcé le nom à ma manière - comme à la tienne d'ailleurs car j'avais pensé que ce pouvait être la bonne - mon  interlocuteur a compris et c'est le principal. On a eu un La Trémoille député de la Gironde au début du XXe siècle.

    Je n'ai pas de dictionnaire phonétique concernant les noms propres et ce pourrait être utile parfois d'en avoir un, la preuve !

    Il faudrait demander à ceux qui portent encore ce nom mais je ne les connais pas; il s'agit de l'ancienne famille de Ligne, en Belgique, dont une branche s'appelle "de Ligne de La Trémoille".

    Enfin je suis sur la même prononciation que ta maman et c'est déjà pas mal... lol.

    7
    Princess
    Dimanche 10 Mars 2013 à 09:49

    Coucou JP,

    Bon, je sais que ce que je vais écrire n'intéressera personne !  Mais je me lance quand même.

    Les quelques fois où j'ai entendu citer le nom de "La Trémoille", j'ai entendu une prononciation particulière. J'étais sûre de moi, mais ce matin, ma Maman, consultée au téléphone, m'a mis un doute : elle disait le nom comme toi.

    Après des recherches dans trois dicos différents, "La Trémoille" s'écrit comme ça en phonétique (il y a des signes que je ne sais pas bien reproduire avec mon clavier, mais pas sur des lettres "polémiques") : [latremuj]. Le [j] correspond bien au "ll" mouillé. Mais le [u] se traduit par le son "ou". Donc, comme je le pensais, on dit en fait : "La TrémOUILLE". Ma Maman trouve que ça ne fait pas très distingué ! 

    Bon dimanche. Bises. 

    6
    JPL33 Profil de JPL33
    Samedi 9 Mars 2013 à 19:27

    Trémoille... je prononce à ma façon, mais je ne sais pas précisément le traduire en signes phonétiques alors j'exprime par "tré-moi-yeu" avec les "l" mouillés c'est ça ?

    L'origine du nom  est La Trimouille, village de la Vienne entre Montmorillon et Bélâbre, berceau de la famille.

    Oui Julien a pu mettre un com et c'est un net progrès.

     

    5
    Princess
    Samedi 9 Mars 2013 à 17:30

    Eh bien moi, tout m'intéresse dans ce que tu écris, surtout que c'est une période que je connais mal. 

    J'ai honte, je ne savais même pas que Jeanne avait été réhabilitée.  Tu me diras, si elle est morte sur le bûcher, ça lui a fait une belle jambe. Mais tout ce que j'ai vu ces derniers temps à la télé semblait aller dans le sens de l'exécution d'une femme qui n'aurait pas été elle. C'était convaincant, mais je ne suis pas assez calée pour savoir si ça peut être vrai.

    Alors, tu sais comment on prononce "Trémoille" ? Je suis sûre que oui... 

    Eh bien Julien, il y a du progrès. Tu arrives à mettre un com chez JP ! 

    4
    JPL33 Profil de JPL33
    Samedi 9 Mars 2013 à 12:33

    Jeanne d’arc avait été condamnée, comme on le sait, officiellement par l’Eglise.
    Un procès en nullité fut lancé le 17 novembre 1455 dans la grande salle de l’évêché de Paris.
    Pierre Mauger (ou Maugier), avocat des plaignants, exposa leur requête. Les plaignants étaient Isabelle Rommée (mère de Jeanne), Pierre et Jean d’Arc (frères de Jeanne) ainsi que d’autres parents de feue la Pucelle. Ce procès prit fin le 7 juillet 1456 par la réhabilitation de Jeanne d’Arc.
    De nombreuses enquêtes furent lancées et donc de nombreux témoins entendus à l’occasion de cette procédure. Thibault de Termes qui avait côtoyé la Pucelle était l’un d’eux. Les minutes des dépositions ont été conservées et c’est comme ça que l’on connaît tous ceux qui ont déposés et ce qu’ils ont dit. Quels furent  les témoignages de Thibaud ? Je ne puis vous le dire car je n’ai pas tous ces documents sous les yeux.
    En fait j’ai fait cet article suite à ma publication, sur un certain réseau social, d’une photo de moi prise à la Tour de Termes d’Armagnac. Et une « amie » qui avait aussi visité ce lieu me dit « c’est le château de Thibault de Termes ». Après lecture elle m’avoua que c’était le guide qui avait cité ce nom mais qu’elle n’avait aucune idée sur ce personnage ni même à quelle époque il vécut…
    Ceci dit je comprends très bien que ça n’a pas grand intérêt pour « l’édification des masses ».
    Mais j’aime bien « exhumer » des faits ou des hommes peu connus. Comme le roi Raoul, plus intéressant, pour comprendre que la France que nous connaissons ainsi que l’installation de la dynastie capétienne ne se sont pas faites en un seul jour !

    3
    .JULIEN.
    Samedi 9 Mars 2013 à 11:07

    Salut JP...... Il me semble avoir trouvé une solution pour  venir chez toi  !!!  Je ne sais pas si ça va durer ......  Ça marche de temps en temps , puis ça recommence  !!!   Merci pour tes articles  qui sont toujours interressants ....  Décidément , toutes ces grandes familles ne faisaient que gerroyer .....  Il fallait bien s'occuper  !

    2
    Princess
    Samedi 9 Mars 2013 à 11:03

    Bonjour JP,

    Encore un personnage que je ne connaissais pas !!!  Je suis nulle...

    Mais je sais comment se prononce "La Trémoille" ! Pourtant, ce n'est pas facile... 

    Et qu'est-ce qu'il a dit de neuf, ce monsieur, au procès en réhabilitation de "La Pucelle" ? 

    Bises. 

    1
    lelilove Profil de lelilove
    Vendredi 8 Mars 2013 à 14:17

    coucou  mon girondin comment vas tu ? gros bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :